• Hermione
  • XIX
  • Hides the sun
  • Biot
  • Ruins
  • Femininity and pregnancy
  • Lock River
  • Pêcheurs au Crépuscule
  • Lionel
  • Zombie Walk 2012
  • Le Panier
  • Toulon
  • Mercantour
  • Aquaria
  • Titi
  • Undisclosed desire
Fab. Le Blanc

 

« C'est à tort que les hommes se plaignent de la fuite du temps, en l'accusant d'être trop rapide, sans voir qu'il s'écoule à la bonne vitesse. »

Leonardo da Vinci.

 

 

Fabien Le Blanc, concepteur d'image depuis 17 ans.


Portraitiste d'origine, amoureux de la nature et des éléments, professionnel de l'image de 2001 à 2017, graphiste, web-designer et enfin photographe, porté par l'inspiration, les personnalités et l'émotion visuelle.

 

Bordelais d'origine, après une année à cotoyer les montagnes Clermontoise, j'ai finalement posé mes valises à Vallauris fin 2014, côtes et reliefs m'étant devenus nécessaires. Je suis donc accessible principalement dans les Alpes-Maritimes, le Var et ponctuellement en Gironde.

 

Aujourd'hui, Galeriste et "Art Consultant" à temps plein, j'ai bien moins de temps à accorder à la prise de vue mais je travaille désormais uniquement en collaboration, sans aucune rénumération pour l'un ou pour l'autre, pour l'Art, le plaisir, en toute liberté de ton, sans contraintes ni obligations.

 

 

Aller directement aux galeries
M'ajouter sur Facebook

 

 

"Avec le portrait, j'aime être un touche-à-tout et élargir ma palette à l'infini, découvrir, capturer l'instant, retranscrire son émotion et la sublimer pour qu'elle soit ainsi palpable par tous.

Je travaille l'image en fonction de la personnalité que j'observe, j'aborde la photographie comme un vecteur communicant et une allégorie, de la mise à nu, au sens propre comme figuré, en me basant sur les ressentis et l'histoire même du sujet, en combinant mon imaginaire et son caractère profond, parfois même enfoui."

 

Avec un père photgraphe et vidéaste amateur, un frère ainé peintre et cinéaste, l'image, je suis tombé dans la marmite dès mon plus jeune âge et j'ai depuis toujours baigné dedans.

Biberonné au cinéma ou la bande-dessinée, enfant déjà je m'expérimentais au dessin puis la peinture, la photo est arrivée au début de ma première décennie, avec ou sans personne, costumé ou minimaliste, ou encore avec des films superposés, transformés, avec lesquelles j'aimais créer toutes sortes d'images un peu étranges ou oniriques, cela n'a toujours été que ludique, plus ou moins réussi mais ce fut au final, un parfait terrain d'entrainement de l'oeil pour plus tard.

 

Aujourd'hui la technique a un peu changé, plus maîtrisée, peut-être un peu moins spontanée mais l'idée est restée intacte depuis ces années 90, créer de l'imaginaire à base de réalité, vice-versa.

 

Le Violon absolu
"Le violon absolu" ©2018 Fab. Le blanc

 

"J'aime capturer l'émotion que suscite les paysages, qu'ils soient naturels ou urbains, anciens ou modernes, la force de la nature ou de l'Homme, parfois l'une prenant le dessus sur l'autre, cela me fascine.


Les couleurs et les formes qui nous entourent sont absolument fascinantes, parfois subjuguantes, au point d'avoir décidé de m'installer dans une des plus belles régions de France, celle-ci conjuguant à parfois quelques kilomètres de distance couleur, lumière et géologie, si diverses et tellement riches."


Cap d'Antibes, Antibes, France.
"Cap d'Antibes" ©2015 Fab. Le Blanc

 

Depuis 2005, je compose aussi un peu de musique électronique, sans prétention. Pour les plus curieux il est possible d'en écouter une grande partie sur Reverbnation.com/KIPK et d'y télécharger les morceaux gratuitement.

 


"TO THE WAY" ©2009 Fab. Le Blanc/KIP.K

 

Mon pseudonyme KIP.K (prononcer en anglais "Kip Kay") est à l'origine pour la musique que je compose, j'ai donc en toute logique signé mes premières images avec celui-ci mais depuis 2011, je signe avec mon vrai nom quelque peu abrégé "Fab. Le Blanc".

 

Enfin, KIP. inc. Studio est le nom de mon entreprise créée en juin 2011, incorporant photographie, graphisme et web-design. (KIP. repris de mon pseudo musical KIP.K, inc. pour l'incorporation des 3 activités (Photo / Graphisme / Design) et Studio est arrivé plus tard avec la création de mon studio lors de mon passage en Auvergne entre 2013 et 2014.

Aujourd'hui, celle-ci n'a plus de réelle raison d'exister, je ne la conserve que pour des raisons pratiques et pour laisser le temps à la transition mais ce nom est voué à disparaître définitivement dans le temps.

 

KIP. inc. Studio
"KIP. inc. Studio" ©2012-2017 Fab. Le Blanc

 

Je fus modèle pendant quelques années, ce qui en plus de m'aider à vaincre une grande timidité et un manque de confiance en soi significatif, m'a énormément appris à adapter ce que j'avais pratiqué au théâtre plus jeune, pour les mêmes raisons et qui me permet aujourd'hui d'insuffler une attitude ou un état d'esprit aux modèles amateurs ou inexpérimentés avec qui je travaille le plus souvent. Même si le modèle était envahi par sa timidité et doté d'une confiance en soi peu développée, la direction est toujours à petite dose, pour ne pas brusquer, ne pas effacer le naturel mais celle-ci reste suffisante pour débloquer et trouver un bon équilibre entre jeu et sincérité.

 

"Aujourd'hui je ne repasse que très rarement de l'autre coté de l'objectif mais je reste toutefois attentif aux éventuelles propositions que l'on pourrait me faire car j'aurais bien du mal à refuser un beau projet avec quelqu'un de talentueux, que j'estime".

 

J'aime qu'il y ai une bonne ambiance décontractée et une bonne team, même si celle-ci n'est qu'un duo, j'aime être bien entourré lors d'un shooting et que la bonne humeur soit évidement au rendez-vous. La timidité est sournoise et le rire est le meilleur moyen de la faire fuire.

 

Le divin profane ©2018 Mathilde Oscar
"Le divin profane" ©2018 Mathilde Oscar

 

"Avec des gens inspirés et ouverts nous décuplons l'inventivité, la créativité et l'imaginaire. C'est pour cette raison aussi que j'aime découvrir les personnes avant d'immortaliser leurs traits ou leurs formes, discuter longuement, par écrit ou de visu, tout comme découvrir un lieu avant d'en capturer son paysage ou son architecture, j'observe beaucoup et j'écoute."

 

En défintif et en toute relativité, j'applique la même observation à tout et en tout temps, ceci concerne autant l'humain, que la nature ou la matière. Je prends mon temps, j'écoute, observe, j'échange et débat puis grave mes notes et pensées à l'ombre et à la lumière dans un instant précis, libre et coordonné en laissant une bonne part à la spontanéité du moment, dans une douce allegresse confiante et rassurante.

 

Get out !
"The view" ©2017 Fab. Le Blanc

 

Aller aux galeries
M'ajouter sur Facebook